Le Prix Lucien-Gachon a vu le jour en 1994
Prix Littéraire Lucien-Gachon
ARTICLES DE PRESSE
Le prix Lucien-Gachon 2015 a été décerné à Roland Decriaud, pour son roman “L'homme aux mains de feu”, vendredi, au casino de Châtel-Guyon. C'est Brigitte Guillot, conseillère municipale de Châtel- Guyon, qui a remis le chèque de 200 € au lauréat, en présence d'Annie Gachon et Françoise Gachon, respectivement présidente et trésorière de l'association du Prix Lucien-Gachon et petites-filles de l'auteur, et de l'écrivain Gérard Georges, qui est à l'origine de la création du prix et est chargé, chaque année, de sélectionner les six ouvrages « finalistes »

Dix bénévoles pour la

bibliothèque.

A Champfleuri. Pas moins de 10 bénévoles animent la Bibliothèque pour tous du 53 rue Champfleuri. Nouveaux horaires depuis le début d'année, atelier contes, lectures en plein air et, tous les mois, de nombreuses nouveautés. La bibliothèque participe aussi au concours des lecteurs pour le prix « Lucien Gachon ».
En novembre, les lecteurs du Réseau de lecture en Sioulet Chavanon ont été invités à faire partie d'un comité de lecture. Mis en place par Françoise Boichut, de la bibliothèque de Bourg-Lastic, ce comité fait partie du jury qui décerne chaque année depuis 1994 le Prix Lucien-Gachon.
Le Prix Lucien-Gachon a passionné les lecteurs.
Le Prix Lucien-Gachon a été créé en 1994 à l'initiative de Gérard Georges, romancier. Il récompense chaque année un ouvrage qui aurait pu être apprécié de Lucien Gachon, écrivain-géographe aussi appelé "le pédagogue de la ruralité".
Les quinze comités de lecture ont remis, vendredi soir, le prix Lucien-Gachon à Philippe Lemaire pour son ouvrage Rue de la côte chaude. C'est une première pour l'écrivain. Il a fallu attendre son dixième roman pour que Philippe Lemaire se voie récompenser pour un de ses ouvrages, succédant ainsi à Christian Laborie.
 Prix Lucien-Gachon 2012.
LA PRESSE LOCALE EN PARLE
Prix Lucien-Gachon 2015.
Tous droits réservés association Prix Lucien-Gachon/2020
Né en 1894 dans les monts du Livradois, modeste fils de cantonnier et petit-fils de paysan, Lucien Gachon représente un modèle d’accès à l’élite de la République par le mérite scolaire.
 Prix Lucien-Gachon 2013.
Françoise WEYDENMEYER, lauréate 2013
 Prix Lucien-Gachon 2011.
Christian LABORIE, lauréat 2011
Association “Prix Lucien-Gachon”   21 rue Ernest Renan    63400  CHAMALIERES France Tél: 06 10 66 14 53
Prix Lucien-Gachon 2016
Prix Lucien-Gachon 2017
Prix Lucien-Gachon 2016 La Belle Illusion de Claude Lafaye a remporté le Prix Lucien-Gachon 2016, attribué par quinze bibliothèques/médiathèques 
du Puy-de-Dôme. Chaque comité de lecture est constitué de 15 personness, soit au total, un jury de 225 lecteurs.
Le prix littéraire Lucien-Gachon 2017 a été décerné à Florence Roche, au centre culturel de La Mouniaude à Châtel-Guyon, pour son roman L'École du lac, paru aux éditions Calmann Lévy. 
Prix Lucien-Gachon 2018
Sylvie Baron Sylvie Baron a reçu le prix littéraire Lucien-Gachon à Châtel-Guyon Pour son roman « L’Héritière des Fajoux ». Pour l'attribution de ce prix, quinze médiathèques du Puy-de-Dôme et de Haute-Loire ont participé, soit environ 200 lecteurs. Au cours de cette cérémonie, Sylvie Baron a rendu hommage à Lucien-Gachon qui avait une telle connaissance du monde rural qu'il n'hésitait pas à dire « l'écrivain paysan, comme tout écrivain, attend son public et ses juges, mais au moins il n'attend pas son sujet ».  
Prix Lucien-Gachon 2019
Véronique CHAUVY : « Une Promesse Bleu Horizon »
Céleste est fiancée à Firmin au moment où la Seconde Guerre mondiale éclate. Quand Firmin est déclaré mort, le père de Céleste tente de lui choisir un nouvel époux. Epaulée de la famille du défunt, Céleste, qui a déjà gagné en indépendance et s'engage fortement dans la lutte à l'arrière, prend alors sa vie en main : pourra-t-elle à nouveau ouvrir son coeur ?
Prix Lucien-Gachon 2020
Originaire du massif du Pilat, Maurice Chalayer est issu d'une famille de scieurs depuis plusieurs générations. Dans ses essais sociologiques et ses romans, il nous invite à pénétrer dans le monde rural où il a passé son enfance. Aujourd'hui, il partage son temps entre l'enseignement, l'écriture et le journalisme. Il a reçu pour son roman Un buisson d'aubépine le prix Grancher en 2009. En 2020, c’est son ouvrage « Les Neiges du Mont Argental » qui est primé par le Prix Lucien Gachon.